Thèmes

actrice amis amitié amitiés partage merci amour art automne belle bisous bonjour bonne cadeaux

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A mamimo ! (7)
· Animation balancoire ! (3)
· Annie Girardot ! (2)
· Au revoir Frédérique ! (7)
· Bienvenue dans mon blog ! (2)
· Blog en pause ! (1)
· Bonne Année ! (8)
· Bonnes recettes ! (5)
· Cadeau à ma fille ! (1)
· Cadeau à ma soeurette ! (5)
· Cadeau à mon amie Cat ! (2)
· Cadeau à mon amie Pascale ! (1)
· Cadeau à mon amie Yvette ! (1)
· Cadeau à petitcanarddechain ! (3)
· Cadeau de ma fille ! (1)
· Cadeau du 1er mai à tout mes amis(es) (0)
· Cadeau nouvel an pour mes amis(es) (6)
· Cadeau reçu ! (3)
· Cadeaux pour mes amis(es) (13)
· Coutumes et origines ! (2)
· Créa avec fond importé ! (6)
· Crèche de Noël familiale ! (3)
· Elizabeth Taylor ! (5)
· Faire des vagues (tuto) ! (2)
· Famille de hérisson ! (17)
· Faucons crécerelles ! (25)
· Fête des mères ! (4)
· Fond d'écran ! (33)
· Gastronomie alsacienne ! (15)
· Gifs divers ! (150)
· Illusions optiques ! (24)
· Images anniversaires ! (0)
· Images de Bob Byerley ! (22)
· Images de chats ! (36)
· Images de fleurs ! (13)
· Images de Noël ! (21)
· Images de Pâques ! (7)
· Images insolites ! (20)
· Images pause café - thé ! (5)
· Images petit-déjeuner ! (124)
· Images pour occasions ! (56)
· Images rétro ! (28)
· Images transformées ! (12)
· Imaginons nos voyages ! (3)
· Indisponibilité partielle des images (1)
· James Bond 50th Birthday ! (1)
· Joyeux Noël à vous tous mes amis(es) (3)
· L'Alsace ! (65)
· La musique que j'aime ! (55)
· Les chats ! (24)
· Les Fêtes ! (33)
· Mes blogs amis ! (0)
· Mes cadeaux reçus ! (46)
· Mes créas PSP ! (442)
· Mes gifs ! (51)
· Mes récompenses ! (18)
· Mes remerciements ! (2)
· Mes tubes psp perso ! (163)
· Michael Jackson ! (3)
· Mon jardin ! (11)
· Mon p'tit coin d'humour ! (50)
· Mon Retour ! (1)
· Pâques ! (10)
· Paramètres Animation Shop ! (8)
· Paysages ! (16)
· Paysages d'hiver ! (16)
· Pour le bonheur de Clara ! (11)
· Proses et légendes ! (29)
· St-Valentin ! (7)
· Survie d'un faon ! (5)
· Sydney...petit ange (1)
· Textes pour le coeur ! (17)
· Tube célébrités ! (16)
· Tube homme ! (4)
· Tubes accessoires ! (6)
· Tubes aliments ! (25)
· Tubes animaux ! (6)
· Tubes chats ! (13)
· Tubes chiens ! (6)
· Tubes elfes (1)
· Tubes femmes ! (44)
· Tubes fleurs ! (27)
· Tubes Noël ! (51)
· Tubes oiseaux ! (21)
· Tubes papillons ! (4)
· Tubes Pâques ! (7)
· Tubes paysages ! (6)
· Tubes psp ! (22)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· Statue de la Liberté !
· Gâteau Forêt- Noire (Schwartzwalter)
· Les sept merveilles du monde !
· Petits fours de Noël !
· Nana Mouskouri !

· Heino !
· Fond d'écran gothique !
· Images petit-déjeuner !
· Le lac immense sous la cathédrale de Strasbourg
· Images de Hansi !
· gustave doré
· La forêt enchantée !
· Père Noël et ses rennes !
· Dictons et proverbes !
· Bartholdi !

Voir plus 

Statistiques

Date de création : 10.06.2008
Dernière mise à jour : 08.05.2014
2059articles


L'Alsace !

Les roses de Montjoie !

Publié le 12/12/2008 à 12:00 par espacesevasions
Les roses de Montjoie !
Les roses de Montjoie !

Fille de Jean de Thuillières, baron de Montjoie, Claudine naquit en 1571 et mourut en odeur de sainteté en 1612. Toute sa vie se passa à soulager les nombreuses misères qu'elle voyait autour d'elle. Sa générosité et son dévouement étaient connus de tous.
Cependant le père de Claudine désapprouvait grandement les dépenses de sa fille pour le service des pauvres. Ni les reproches, ni les ordres paternels n'eurent raison de la bonté de la jeune châtelaine.
Un jour qu'elle portait du pain à une pauvresse, son père l'arrêta à la porte du château et lui demanda sévèrement ce qu'elle cachait dans les plis de son tablier. Tremblante mais confiante, elle laissa tomber les pans du vêtement : une brassée de roses s'en échappa. A la vue de ce prodige, dont sa fille elle-même fut émerveillée, le seigneur, bouleversé, recommanda à Claudine de poursuivre ses bonnes oeuvres, puis il ramassa une rose qu'il garda jusqu'à sa mort.


La légende de la Carpe d'Or !

Publié le 12/12/2008 à 12:00 par espacesevasions
La légende de la Carpe d'Or !
La légende de la Carpe d'Or !

En ce temps-là, le fils du Comte de Ferrette aimait à se promener du côté de Liebsdorf. Un jour, il rencontra une jeune bergère dont la beauté l'éblouit.

Éperdument amoureux de la belle et n'osant lui déclarer sa flamme, il exprima son amour en un poème qu'il grava sur la pierre où elle aimait se reposer.

Séduite par ce doux message, la bergère accepta aussitôt d'épouser le chevalier. Hélas, fallait-il encore convaincre le Comte de Ferrette qui s'opposa à de telles épousailles.

Croyant l'exploit impossible, le Comte exigea de la bergère qu'elle démontre sa valeur en accomplissant quelque chose d’extraordinaire qui la rende digne de ce mariage. Confiante, la jeune fille lui proposa de goûter à ses mystérieux Poissons d'Or. Intrigué, celui-ci accepta.

Elle alla alors pêcher des carpes qu'elle prépara à sa façon et fit dorer à l'huile. Conquis par les délices qui lui étaient proposées, le Comte accepta bien volontiers l'union de son fils et de la bergère. Il leur fit construire un château sur la pierre témoin de leur idylle, endroit désormais connu sous le nom de Liebenstein qui signifie « pierre de l'Amour ».

C'est ainsi que la Carpe frite devint un mets si prisé dans le Sundgau.

Les nains de la Gorge aux Loups (Ferrette)

Publié le 12/12/2008 à 12:00 par espacesevasions
Les nains de la Gorge aux Loups (Ferrette)
Les nains de la Gorge aux Loups (Ferrette)

La Gorge aux Loups est à une demi lieue au sud de Ferrette. Elle s'enfonce profondément dans la montagne, entre les rochers de l'Heidenflüe.
Il y a bien des siècles, un petit peuple de nains habitait là ; ils avaient élu domicile dans d'innombrables petites chambres taillées à même le roc. Ils vivaient par groupe de deux, homme et femme, dans une entente parfaire et leurs yeux brillaient comme des étoiles.

Dans les villages du pays, presque chaque famille avait son petit couple de nains qui prenait part à ses peines et à ses joies. Les nains protégeaient les hommes et les hommes se montraient pleins de gratitude pour leurs petits bienfaiteurs. Les nains portaient de très longs vêtements qui tombaient jusqu'à terre et cachaient toujours leurs pieds.
Quelques jeunes filles ne résistèrent pas à la tentation de savoir comment ces pieds étaient faits. Un jour, elles montèrent, avant le lever du soleil, vers la Gorge aux Loups ; il y avait à l'entrée, une large plate-forme rocheuse ; elles répandirent là du sable fin.
"Quand les nains, pensaient-elles, iront faire leur promenade matinale, il faudra bien que leurs pieds laissent des traces sur le sable ; nous finirons bien par savoir."
Et elles se cachèrent dans les taillis pour observer.
Aussitôt que le soleil envoya ses premiers rayons chauds sur les rochers à l'entrée de la grotte, les petits bonshommes et les petites bonnes femmes du monde souterrain, deux par deux, sortirent en se trémoussant et passèrent, selon leur coutume, sur la plate-forme rocheuse pour aller au bois.
Alors les jeunes filles découvrirent qu'ils avaient laissé sur le sable des traces de pieds de chèvres. Cela les fit rire si fort que les nains les entendirent ; en se retournant ils comprirent la trahison et rentrèrent tout attristés au fond de la gorge.
Depuis ce jour-là, ils ne se sont plus jamais montrés.

La forêt enchantée !

Publié le 12/12/2008 à 12:00 par espacesevasions
La forêt enchantée !
La Forêt Enchantée à Altkirch

Elfes, ondines, "Erdwible", géants, dragons et sorcières composent les scènes légendaires de la région dans un décor féerique : c’est la Forêt Enchantée qui s’installe au cœur de la ville du 6 décembre 2008 au 4 janvier 2009, avec de nombreux contes et légendes du Sundgau, de nombreux personnages mis en scène sur les places de la cité.

Altkirch est à la fête et vous emmène avec elle pour vivre un rêve éveillé.

La Forêt Enchantée est une forêt magique avec des personnages des contes et légendes du Sundgau qui redonnent vie à tout l'imaginaire d'une petite région. Les contes et légendes du Sundgau investissent le centre ville. Elle permet de retrouver la magie des histoires populaires d’autrefois.

Au hasard d'une vieille porte, dans les jardins de l'Eglise ou du Musée, au détour d'une ruelle ou d'une fontaine, autour d’étangs recréés... ambiance féerique et atmosphère de ténèbres serviront des personnages merveilleux du nain au géant, de la demoiselle blanche à la sorcière, de l'elfe au dragon.
Un parcours dans une ville illuminée : un écrin médiéval naturel
La poésie de ces fables populaires est soulignée et accentuée par l’éclairage de toutes les façades des maisons du centre ville qui se colorent de rouge, vert, jaune, orange.

Près de 150 personnages et 22 contes illustrés
Toggele, la Fée aux Fleurs, le Petit Homme du Blochmont, au soir du soufre et de la poix, la Vierge Noire, l'herbe qui fait errer, les Erdwible, le carrefour des esprits, la Fée aux Fraises, les nains de la Gorge aux Loups ou la sorcière de Koestlach...

Noël alsacien !

Publié le 11/11/2008 à 12:00 par espacesevasions
Noël alsacien !
"Joyeux Noël" en alsacien se dit : "Gleckika Wïanachta" ~

L'Alsace se laisse découvrir par ses marchés, partagés en sept pays de Noël. Le Christkindelsmärik (le marché de l’enfant Jésus) de Strasbourg est sans contredit le plus ancien. Depuis 500 ans, c'est le haut lieu de la gourmandise. On y achète des pains d’épices, du miel, des sucres d’orges, des pommes d’amour. Il existe d'autres marchés aux saveurs incomparables, comme le marché aux bredles, les fameux petits gâteaux de Noël place Kléber. On y retrouve partout, sur fond de clochettes et grelots, la senteur des marrons chauds, des épices, du sucre fondu, du vin chaud.

Arrêtez-vous à Sélestat, berceau de l’arbre de Noël, qui revêt ses plus beaux atours, à Mulhouse où les maisonnettes se sont décorées d’étoffes chatoyantes ou laissez-vous charmer par la Fée aux fraises, les nains de la gorge aux Loups ou la sorcière de Koestlach, tous les personnages des contes et légendes sundgauviens qui s'échappent, un mois durant, des grimoires dans lesquels ils s’étaient assoupis pour envahir la forêt enchantée d'Altkirch.

Au pays des veillées, on a mis la main à la pâte et les schnacka, mannala, berawecka se dégustent entre deux éclats de rire en écoutant une histoire de guignol.
La cuisine sent bon les gâteaux à l'anis et à la cannelle, le kouglof.
Dans le salon, le sapin de Noël brille de toutes ses bougies. Sur la table alsacienne trône majestueusement l'oie et son foie, princesse alsacienne, courtisée par le chou. C'est à la Saint-Martin, le 11 novembre, que l'on commence systématiquement à gaver les oies.
Saviez-vous que le foie gras alsacien fut inventé par Jean-Pierre Clause, cuisinier du maréchal de Contades, gouverneur militaire de Strasbourg de 1762 à 1788 ? Depuis l'arrivée en Alsace des légions romaines qui avait enrôlé l'oie pour garder les fermes, personne ne s'était attardé au foie, moelleux, fondant dont une seule bouchée vous fait pleurer d'émotion.

Mais il n'y a pas que le foie d'oie. Ce volatile prend place sur la table de Noël dans le “Ganzeltopf” un plat du terroir préparé tout d'abord comme un confit et mitonné au four avec des légumes d'hiver et une bonne bouteille de Sylvaner.

La veille de Noël, la table se couvre de bredle, ces petits fours secs parfumés à l'anis, à l'amande, à la cannelle dont chacun porte un nom qui lui est propre, découpés en forme d'étoile ou de personnage. Il faut ajouter le pain d'épices moulé dans le noyer ou le buis et le chocolat chaud que l'on boit tout doucement dans la cuisine près du gros poêle de faïence en se laissant glisser dans un confortable bien-être.
Au dessus du poêle de faïence trône un vase dans lequel doit fleurir à la Noël des rameaux d'arbres fruitiers qu'on a coupés traditionnellement le 4 décembre, soit le jour de la Sainte-Barbe.

À la veillée, les conteurs font revivre des histoires de légendes en buvant à petites gorgées le vin chaud parfumé. La maison sent bon les branches de sapin fraîchement coupées qui évoquent l'enfance et les effluves de la cuisine. A Ribauville, les cracheurs de feu animent la place de l'hôtel de ville apportant un relent des divertissements d'autrefois.

Petits fours de Noël !

Publié le 26/10/2008 à 12:00 par espacesevasions
Petits fours de Noël !
Recette d'Alsace : petits gâteaux de Noël
Certaines familles commencent à déguster ces douceurs dès le début du mois de décembre. Dans mon enfance, nous n’avions le droit d’en manger qu’à partir du soir de Noël et qu’il en restait souvent en janvier !

Etoiles au citron (Zitronesternle )

3 jaunes d’œufs, 120 gr de sucre semoule, le zeste râpé d'un demi-citron, 1 paquet de sucre vanillé, 1 pointe de couteau de levure chimique, 125 gr d'amandes moulues, 125 gr de noisettes moulues, quelques gouttes d'essence de citron, 100 gr de sucre glace,1 ½ c. à soupe de jus de citron pour le glaçage.
Tournez les jaunes d’œufs avec le sucre semoule, le sucre vanillé, la levure chimique, l'essence parfumée de citron et le zeste râpé de citron jusqu'à obtenir une crème mousseuse; incorporez les amandes et noisettes moulues jusqu'à ce que la pâte n'accroche plus aux parois de la terrine.
Saupoudrez le la planche à pâtisserie d'amandes et de noisettes moulues et abaissez la pâte à une épaisseur de 1,5 cm. Beurrez une tôle et une feuille de papier parcheminé.
Découpez à l'emporte-pièce des étoiles et posez-les sur la papier de la tôle. Faites cuire les étoiles à four très moyen préchauffé (th 4 - 120°C) environ 10-15 minutes. Pendant ce temps faites un glaçage avec le sucre glace et le jus de citron. Glacez dès la sortie du four.

BASLER LECKERLIS (petits pains d’épices de Bâle)

250 g de miel
500 g de sucre
500 g d’amandes râpées (ou hachées) grossièrement
100 g d’orangeade
100 g de citronnade
jus et zeste d’un citron
30 g de cannelle
3 g de poudre de clou de girofle
3 g de poivre moulu
1 à 2 pincée de noix de muscade râpée
2 sachets de levure chimique
facultatif : 2 pincée de carbonate de sodium
7,5 cl de kirsch

Mélangez les ingrédients secs (hormis l’orangeade et la citronnade) dans un bol. Réchauffez le miel dans une casserole, en ajoutant le kirsch , le jus de citron et le sucre, jusqu’à ce que le mélange écume.
Versez sur les ingrédients secs et mélanger. Ajoutez les fruits confits et bien pétrir. Laissez reposer une nuit.
Etalez sur une épaisseur de ½ cm dans une plaque rectangulaire. Faites cuire à 180-190° pendant 20 à 25 minutes.
Au sortir du four, coupez en petits carrés de 4-5 cm. Glacez avec du sucre glace dilué avec du kirsch.
Conservez dans une boite métallique pour que ces gâteaux restent moelleux.

Petits gâteaux à l’anis (anisbreedle)
600 g de farine
500 g de sucre
6 œufs moyens (soit 300g d’œufs pesés sans leur coquille)
2 c. à soupe d’anis en grains

Battez les œufs et le sucre en ruban, pendant 20 minutes, pour obtenir une préparation mousseuse et blanche. Ajoutez les grains d’anis et incorporez délicatement la farine tamisée (la pâte doit devenir ferme).

Disposez la pâte en petits tas à l’aide de deux cuillères sur une tôle beurrée et légèrement farinée (ou recouverte de papier de cuisson).La pâte ne doit pas s’étaler.

Réservez dans un endroit frais (et non au réfrigérateur) pendant 24 heures, pour laissez sécher la préparation.

Faites cuire le lendemain à four moyen (170-180°C). Le dessus des petits fours doit être soufflé et rester blanc, la base doit être légèrement dorée.

Petits fours à la douille (Spritzgebacheni breedle)

500 g de farine
300 g de beurre
300 g de sucre
125 g d’amandes en poudre
2 œufs
1 sachet de sucre vanillé
Coupez le beurre en petits morceaux dans un bol et laissez-le ramollir pendant une heure. Battez-le en mousse en ajoutant le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez ensuite les œufs, la poudre d’amandes et enfin la farine.

Travaillez bien le mélange et laissez reposer la pâte une heure. Remplissez une poche à douille et dressez la pâte en forme d’anneaux ou de S sur une plaque recouverte de papier de cuisson.
Faites cuire à four moyen (170-180°C) jusqu’à ce que les gâteaux soient dorés.

Petits gâteaux au poivre (Pfeffernusse)

500 gr de farine
350gr de sucre
2 oeufs
1 paquet de levure chimique
1 flacon d'essence de citron
1 pointe de couteau de gingembre
1 pointe de couteau de cardamome
1 pointe de couteau de clou de girofle en poudre
1 c. à café de poivre blanc moulu
1 c. à soupe de cannelle moulue
1 tasse de lait
50 gr d'amandes moulus
50 gr d'écorce de citron confite
pour le glaçage : 400 gr de sucre glace - 1 tasse d'eau chaude

Mettez la farine sur la planche à pâtisserie avec une fontaine au milieu. Incorporez-y un paquet de levure chimique. Mettez tous les ingrédients sauf les amandes moulues et la citronnade hachée, faites dans le creux central une bouillie avec le lait et une partie de la farine.

Ramenez peu à peu la pâte du pourtour et pétrissez rapidement une pâte, ajouter un peu de farine pour éviter qu'elle colle aux doigts.
Ajoutez ensuite les amandes et le citronnade et mélangez.
Etalez la pâte à environ 1 cm d'épaisseur et découpez à l'emporte-pièce des petits cercles de la grosseur d'une noix. Posez sur une tôle beurrée et farinée (ou sur un papier de cuisson), et faites cuire pendant un bon quart d'heure à four moyen.
Préparez le glaçage avec le sucre glace et l'eau chaude en tournant bien le mélange. Glacez les gâteaux

Cette recette de gâteau de Noël est très ancienne et était déjà connue au Moyen-Age.

Marchés de Noël !

Publié le 26/10/2008 à 12:00 par espacesevasions
Marchés de Noël !
L'Alsace frileuse, l'Alsace sous la neige, l'Alsace nocturne sont souvent représentées dans les tableaux de Hansi. Devant les Vosges endormies, quel plaisir de se réchauffer avec un verre de vin chaud aux épices, et de sillonner les marchés de Noël !

Les marchés de Noël :

Les marchés de Noël sont la tradition de l’Alsace et apparaissent en même temps que le début de l’avent.
Au début les marchés de Noël ne se faisaient que dans les grandes villes, actuellement ils s’étendent jusque dans nos campagnes afin d’y apporter la magie. Ces derniers sont souvent animer par des crèches vivantes et les légendes de Noël.
Les senteurs de vin chaud et des bredele de Noël vous accueilleront et vous guideront tout au long de votre parcours où vous découvrirez des accessoires pour votre sapin, des crèches, des santons, de l’artisanat en tout genre sans pour autant oublier les magnifiques jouets en bois.

Les villages rivalisent d'ambiance et d'animation, forts de cinq siècles de tradition. Artisanat, gastronomie, contes, crèches vivantes, les marchés ont souvent chacun leurs spécialités. Préférez-vous le marché de Noël médiéval à Ribeauvillé, artisanal à Rouffach ou celui des petits gâteaux de Noël.




Hans Trapp !

Publié le 24/10/2008 à 12:00 par espacesevasions
Hans Trapp !
HANS TRAPP


Autrefois, il y a de cela plusieurs siècles, au cœur de l'Alsace du nord vivait Jean de Trapp, un seigneur riche et puissant, en son château de Berwartstein. Débauché, assoiffé de pouvoir, violent, on le disait avoir pactisé avec Satan. Il n’avait de cesse que de s’en prendre à la ville de Wissembourg et à son abbaye, dont il avait réussi à s’emparer des richesses. L'impie fut sur le champ excommunié par le pape de l'époque. La population entière du pays le rejeta. Repoussé de toute part, et exclu du pays, il s'isola alors au sommet du Geisberg, aux portes de Wissembourg, trouvant gîte près de quelqu’étable ou grange ou dans les grottes des Vosges voisines.
Sa rancœur fut immense et, ruminant de terribles vengeances, il se jeta encore avec plus d’ardeur dans le satanisme, au point de rêver de chair fraîche…. Il lui vint peu à peu une incontrôlable obsession de mordre à pleines dents dans un bras, une jambe, un dos ou une cuisse humaine!...
A quelque temps de là il aperçut, non loin de la grotte où il séjournait alors, un jeune berger d'une dizaine d'années. L'horrible bonhomme se mit à baver à la vue de cette chair tendre et délicieuse. Il s'approcha sans bruit du pâtre, le transperça de sa rapière et le traîna sa dépouille jusqu'à son gîte sous un orage apocalyptique. Il le découpa en morceaux et se mit à les faire rôtir.
Mais Dieu lui-même, qui ne pouvait rester insensible devant cette abomination, foudroya d’un geste d’un éclair vengeur le monstre cannibale et le transforma en épouvantail qui désormais hanterait nuitamment les forêts sombres et profondes des Vosges du nord à la recherche de quelque proie humaines dont l’âme ne serait pat tout à fait immaculée et qui ourdirait à la tombée de la nuit quelque mauvais coup…
Prenez garde à vous, manants et chenapans, qui ourdissez quelque complot ou larcin, de ne pas tomber au détour d’un chemin creux, la nuit sur l’épouvantable épouvantail… Vous ne vous en sortiriez pas vivant ! Mais attentions à vous aussi, innocents et purs ! Ne vous promenez jamais seuls, la nuit, dans les monts alentours, car le légendaire Hans-Trapp adore la chair

Images de Hansi !

Publié le 22/10/2008 à 12:00 par espacesevasions

Maisons à colombages !

Publié le 21/10/2008 à 12:00 par espacesevasions

DERNIERS ARTICLES :
Indisponibilité des images !
Mon autre demeure virtuelle:   http://espaceevasions.eklablog.com/accueil-c25182322Avec toute mon amitié      
Joyeuses Pâques
Avec toute moin amitié...
Lapin
Avec toute mon amitié...
Lapin
Avec toute mon amitié...
Joyeuses Pâques...
Avec toute mon amitié...  
forum